Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Quelles solutions pour chauffer économiquement cet hiver ?

20099b055309b5acea3d125f88b8acd7b89530d8

En moyenne en France, 70% des dépenses énergétiques des foyers sont dédiées au chauffage, indispensable durant l’hiver. Nombreux sont les foyers qui souhaitent réduire leur facture ou modifier leurs habitudes de consommation. Pour cela, ils peuvent jouer sur l'isolation et le mode de chauffage.

 

Dans le but de faire des économies sur les dépenses énergétiques, il y a deux choses à prendre en compte. D’une part l’optimisation de l’isolation et d’autre part le type de chauffage utilisé.

 

Une isolation réussie, c’est jusqu’à 30% de réduction de la consommation énergétique

On distingue 3 grandes catégories concernant l’isolation d'un logement :

  • L’isolation des combles : 30% de la chaleur d’une habitation s’échappe par les combles. C’est le premier endroit sur lequel intervenir, et le plus efficace en termes de rapidité et de rentabilité.
  • L’isolation des murs : une isolation extérieure sera plus efficace mais aussi plus contraignante vis-à-vis de l’aspect de la maison. A défaut, il est toujours possible de trouver des solutions abordables pour optimiser l’isolation à partir de l’intérieur.
  • L’isolation du sol : il est difficile d’entreprendre des travaux concernant le sol d’une maison, qui représente tout de même 10% des pertes énergétiques. En revanche, posséder une cave ou un local non chauffé situé sous la maison peut permettre d’envisager des travaux d’isolation.

 

À chaque habitation son chauffage

Il existe de nombreuses solutions, respectueuses de l'environnement, pour chauffer son intérieur de manière efficace. Afin de trouver la solution la mieux adaptée, voici quelques informations.

 

Le chauffage au bois

Le bois, s’il est issu de forets gérées durablement, est une énergie renouvelable. Il faut donc vérifier sa provenance avant de faire un stock important. Il est très abordable et apprécié pour ses faibles rejets de CO² dans l’environnement.

Le chauffage au bois se base sur deux modèles : le poêle, alimenté par des bûches ou des granulés, et les chaudières. La grande différence est dans l’utilisation.
En effet, le poêle est destiné à une utilisation d’appoint et apporte une touche déco souvent appréciée dans les maisons. Facile à mettre en œuvre, les modèles en fonte seront plus efficaces. La chaudière à bois ou granulés de bois est davantage utilisée en tant que chauffage central. Il est recommandé de se renseigner sur certains labels qui évaluent leur qualité et efficience.

 

Chauffer économiquement l'intérieur avec un poêle

 

Le chauffage au gaz

Pour les budgets plus importants, les nouvelles chaudières à condensation permettent de réaliser de belles économies sur le long terme. Ces nouvelles chaudières fonctionnent au gaz naturel. Tout en bénéficiant d’une empreinte écologique minime, elles apportent aujourd’hui une belle alternative aux chaudières à gaz ou à fioul.

 

Le chauffage solaire

Sur le plan écologique, le chauffage solaire est le grand gagnant. En effet, il utilise une énergie inépuisable : le soleil, et ne génère aucun rejet si ce n’est lors de la production du matériel.

Par contre, l’un des freins majeurs à cette solution repose sur l’investissement qu’elle représente. Il est tout de même intéressant de savoir que des aides de l’Etat sont apportées pour soutenir les personnes qui s’équipent avec ce type de chauffage.

Il est par ailleurs possible de mettre en place une double installation pour palier aux imprévus et ainsi allier énergie solaire et gaz pour le chauffage d’appoint.

 

D’autres solutions existent pour chauffer votre maison : Une cheminée pour les soirées d’hiver, des systèmes ultra connectées pour maîtriser la consommation à chaque instant… Chaque habitation doit adapter son type de chauffage à son habitation mais aussi à ses propres besoins.
Il est tout de même important de noter que réduire la température de son habitation de 1° peut permettre jusqu'à 25% d’économie d’énergie. Parfois, il vaut mieux mettre un petit pull plutôt que de trop chauffer !

 

Sources : Côté Maison et Marie Claire Maison

Retour aux actualités