Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Le logement est-il plus accessible en France ?

E81f3857ba3a67f3e22da43a9c3a178b2b6da33d

Depuis la fin des années 70, le logement des français a considérablement évolué : gain d’espace et de confort, part des propriétaires en hausse… découvrez ces améliorations et comment se situe la France par rapport à ses voisins européens.

 

Des logements plus grands et plus confortables

En 30 ans, le logement des français a gagné de l’espace : 40m² aujourd’hui contre 31m² dans les années 70, soit un gain de 9m² par personne. Des chiffres qui démontrent une belle évolution mais à temporiser selon les secteurs (urbain, péri-urbain ou rural).

Les logements sont donc devenus plus grands et ce pour deux principales raisons : le vieillissement de la population qui a généré une diminution du nombre de personnes par ménage et la construction de logements plus rapide que l’augmentation de la population. En même temps, l’effet de surpeuplement a fortement diminué et est aujourd’hui estimé à 8%.

Les logements français sont aussi plus confortables et bien mieux équipés grâce aux politiques de logement menées par le gouvernement depuis les années 70. Pour rappel, au début des années 80, 1 logement sur 5 ne disposait pas de sanitaires !

Des logements donc plus nombreux, plus grands et plus confortables pour des français qui sont de plus en plus nombreux à être propriétaires.

 

Et plus de ménages français propriétaires

Malgré la forte hausse des prix de l’immobilier durant les années 2000, le pouvoir d’achat des ménages français n’a été que très peu impacté. La raison ? La baisse des taux d’intérêt et l’allongement de la durée d’endettement des ménages pour l’achat d’un logement.

Ainsi depuis 30 ans, la proportion de ménages propriétaires a régulièrement augmenté pour atteindre aujourd’hui les 57,7%. Ils n’étaient que 50.5 % en 1984.

Une tendance qui a aussi été renforcée par la mise en place de nombreuses mesures tel que le renforcement du prêt à taux zéro (PTZ).

 

Sur ce point, la France est « mieux positionnée » que certains de ses voisins européens. En Allemagne par exemple, seulement 50% de la population est propriétaire, car être propriétaire dénote un manque de souplesse au niveau professionnel et est donc moins bien perçu qu’en France

A l’inverse dans les pays d'Europe l’est, la tendance est de 90% à 95% de propriétaires (vestige du passé communiste). A titre d’exemple, 96% des ménages roumains sont propriétaires et seuls 1% d’entre eux sont endettés pour leur logement. Dans les pays d'Europe du nord - Suède, Finlande, Danemark, Pays-Bas, Luxembourg, Belgique, Royaume-Uni et Irlande - sont en majorité propriétaires à 70% mais avec de très gros taux d'endettement. Par exemple, 85% des suédois sont endettés pour leur logement.

 

propriété logement habitation accession couple

 

Les logements neufs moins facilement accessibles

Une belle évolution donc de l'accessibilité des logements depuis plus de 30 ans pour les ménages français, qui reste néanmoins modérée dans le neuf. En effet, la France est le pays européen où les logements neufs sont le moins accessibles (d’après une étude Deloitte 2017 ).

En comparaison avec les pays voisins, on observe que le prix du m² des logements neufs français est onéreux : 3 932 €/m². Les marchés allemand et espagnol sont plus abordables avec respectivement 1995 €/m² et 1517 €/m². Seul le Royaume-Uni est devant la France avec un 4929€/m².

 

En trente ans, les conditions de logement en France se sont donc améliorées. Une situation profitable pour les ménages français qui sont plutôt bien lotis par rapport à certains de leurs voisins européens.

 

Source : lefigaro.fr, capital.fr et francetvinfo.fr

Retour aux actualités