Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Les acheteurs immobiliers de moins de 30 ans : qui sont-ils ?

Af853d0fe46f3ad539d5951dae32ec91aa799580

La majorité des jeunes de moins de 30 ans souhaitent devenir propriétaires. Leur motivation principale est de ne plus payer de loyer, mais ce n’est pas tout… Descriptif d’une typologie d’acheteurs immobiliers qui sont de plus en plus séduits par l’investissement dans la pierre.

 

Publiée en septembre 2016, une étude récente montre que 90% des moins de 30 ans envisagent de devenir propriétaires. La raison première qui pousse ces jeunes vers la propriété est due aux loyers, dépense importante et incompressible de leur budget. Ils sont en effet 73% à préférer investir plutôt que de payer un loyer.

 

Un marché immobilier favorable

Depuis plusieurs mois, les conditions d’accès à la propriété sont idéales avec des taux de crédit au plus bas : entre 1% et 1,5%. Les prêts accordés sont aussi plus conséquents, puisqu’un couple à revenu égal entre 2010 et 2016 peut aujourd’hui emprunter une somme sensiblement plus importante. Ces conditions favorables permettent aux jeunes de moins de 30 ans de se projeter plus facilement dans un potentiel achat immobilier.

 

Devenir propriétaire c’est avant tout payer un crédit plutôt qu’un loyer et ainsi placer son argent pour construire son avenir. Ils sont 65% à vouloir acheter un bien immobilier pour faire un bon investissement. En effet, grâce à la baisse des taux de crédit et au vu d’un taux d’épargne peu attractif, les jeunes acheteurs ont conscience que la durée de rentabilisation d’un achat immobilier est courte. Trois années suffisent pour rentabiliser un achat immobilier d’environ 70m² et passé cette période, le locataire commence à perdre de l’argent.
Parmi les villes les plus rentables : Orléans, Reims, Strasbourg, Rennes ou encore Grenoble.
Viennent ensuite des villes comme Lyon, Nice, Toulon, Bordeaux, Nantes et Toulouse. Même Paris ne fait pas exception à la tendance avec une durée de rentabilité proche des six ans et demi.

 

Devenir propriétaire pour les jeunes de moins de 30 ans

 

Être propriétaire : un synonyme de réussite et stabilité

Mais que signifie « être propriétaire » aux yeux des moins de 30 ans ? Deux mots pour synthétiser : réussite et stabilité. Pour eux, comme pour la génération de leurs parents, devenir propriétaire reste un objectif de vie, un idéal, le signe d’une réussite professionnelle et sociale qui sera plus tard transmise aux enfants.

Et pourtant, devenir propriétaire n’est pas une mince affaire, et peu de jeunes ont les moyens de se lancer dans cette aventure. Même si le désir est fort, l’endettement n’est souvent pas une option envisageable pour la majorité d’entre eux.

Avant 30 ans, 1 jeune sur 4 préfère la location et ce n’est qu’une fois passée cette charnière qu’1 jeune sur 2 se dit prêt à devenir propriétaire.

 

Une maison ultra-connectée et des économies énergétiques

De nouvelles tendances et désirs en matière d’achat immobilier se dessinent chez les jeunes acheteurs. Parmi les critères les plus recherchés, on trouve : une maison avec jardin, un prix abordable, un environnement sécurisé et enfin une superficie satisfaisante. Et les exigences ne s’arrêtent pas là, il faut aussi que le logement bénéficie d’un accès à Internet haut débit, sans quoi presque l’unanimité des jeunes interrogés ne seront pas intéressés. En effet, un logement connecté est synonyme de sécurité et surtout d’économie d’énergie.

 

Source : Le Figaro

Retour aux actualités